répartition des repas

Il a été bien montré et décrit que la consommation énergétique était importante chez les malades SLA en dépit de leur relative immobilité

Il est impératif de ne pas maigrir !
Votre maladie en dépit de l’immobilité  qu’elle génère réclame beaucoup d’énergie comme si vous étiez un travailleur de force
Aucun régime n’est à adopter, l’alimentation doit être riche et variée mais :
Le malade se fatigue avec cette concentration importante et nécessaire pour réaliser avec succès l’acte de déglutition.
De ce fait il réduira de lui-même sa prise alimentaire, pour pallier cet inconvénient il est intéressant de morceler les repas en 5 prises quotidiennes : petit déjeuner, collation vers 10H le déjeuner, gouter, diner.

 

Le petit déjeunerCe sera :
Thé ou café (éviter le café au lait qui fatigue le foie)
Chocolat
Jus de fruits
Pain beurré avec confiture (gelées ou marmelade ) ou biscottes ramollies
Biscuits
A 10H une collationCe peut être
Fromage blanc sucré
Yaourt avec de la confiture
De la charcuterie sous forme de pâté croute, tartine de rillettes etc.…
Complément alimentaire
Le déjeunerIl sera composé de plats équilibrés légumes et viande ou poisson avec une entrée ou un dessert au minimum. Pour le fromage il est préférable de le consommer à midi plutôt que le soir car il a été décrit comme pouvant perturber le sommeil.
Le dessert peut être un fruit qu’il est préférable de consommer à midi car si ce dernier est riche en vitamine C cela peut entraver le sommeil.
Exprimez toujours vos envies quant aux mets qui vous feraient plaisir.
La boisson peut être de l’eau, du vin, avec un thé ou un café en fin de repas.
Ne pensez pas à votre cholestérol, ne vous privez pas d’aliments gras recommandés dans cette maladie.
Le goûterIl se composera plus volontiers d’aliments sucrés banane écrasée avec du sucre, du jus d’orange, banane flambée (l’alcool étant parti)
Flan etc.…
Un thé en veillant à ce que cela ne soit pas trop tard dans l’après midi toujours pour respecter le sommeil.
Complément alimentaire
Le dinerUn potage permettra un apport intéressant en liquide, en fibres, en oligo-éléments
Il est possible d’incorporer au potage du jus de viande voire de la viande mixée qui sera ainsi mieux admise
Un légume
Un dessert, mousse au chocolat, crème brûlée, glace selon saison et envies
La boisson sera de l’eau, du vin, une tisane

Aucun régime n’est à pratiquer  Ce n’est pas le moment de se soucier de son cholestérol et ses triglycérides !

ATTENTION  la prescription de statines destinée à faire baisser le cholestérol ont un effet aggravant sur la maladie
Ce n’est pas le moment non plus de faire un quelconque régime proposé comme miracle et conduisant immanquablement à un déséquilibre dans les apports alimentaires ce qui n’est pas souhaitable

L’alimentation doit être riche, variée car curieusement en dépit d’une activité limitée vos besoins nutritionnels demeurent élevés.
Il a été bien montré et décrit que la consommation énergétique était importante chez les malades SLA en dépit de leur relative immobilité. Des chercheurs français (J.Ph.Loefler) ont décrit chez l’animal de laboratoire rendu « SLA » que l’absorption des graisses étaient augmentées (les graisses sont les plus gros fournisseurs d’énergie)et que ces graisses avaient probablement un effet protecteur.
L’apport en sucre ne pas être trop important bien que le sucre participe à l’apport d’énergie
Alors pas de régime on ne se préoccupe pas de son cholestérol et de ses triglycérides !
Il faut boire abondamment toujours pour améliorer le transit (2L par jour sous plusieurs formes)
La prise d’alcool doit être modérée. La combinaison d’alcool avec certains médicaments peut rendre la respiration plus difficile, les problèmes de motricité peuvent être exacerbés.
Consommé de façon raisonnable, la prise d’alcool ne pose en principe pas de problème.
Lorsque les difficultés que vous rencontrez à la déglutition vous amènent à une restriction alimentaire sévère la mise en place d’une alimentation par sonde est possible (voir chapitre spécial)