Je m'habille

Il est fortement déconseillé de rester en pyjama ou robe de chambre toute la journée, cela stigmatisant un état réservé à l’hôpital.

Votre rythme de vie est le même que pour quiconque

Il faut se vêtir de vêtements confortables, adaptés à la saison, légers et frais, ou légers et chauds.
Les vêtements doivent être amples, faciles à enfiler, sans être amené à faire subir aux articulations des torsions douloureuses.
L’été : le lin, le fil d’Ecosse peuvent apporter toute la fraîcheur souhaitée.
L'hiver : les fibres polaires légères et chaudes sont intéressantes ; pour les sorties, privilégiez les fibres actuelles isolantes à base de Gore Tex et de Néoprène dont sont composés anoraks et vestes ouatées.

Les sous vêtements

Des sous-vêtements réalisés en matériau doux et particulièrement chaud sont à privilégier, apportant directement au contact du corps un confort chaud et douillet et surtout évitant les refroidissements intempestifs.
Les sous-vêtements seront en coton, ils seront larges : les boxer-shorts sont aussi plus faciles à enfiler que les slips, qui pour les femmes seront larges.
Evitez les fibres nylon polyester qui favorisent la transpiration, ce qui par évaporation conduira à un refroidissement.

Pour la nuit

Pour la nuit, il est quelquefois difficile de supporter le poids d’une couverture.
Les draps et les couettes sont une entrave à une rotation souvent pénible voire impossible dans le lit.
Les draps en satin facilitent le déplacement dans le lit.
On peut installer un drap du dessous en satin et se passer de drap du dessus ou de couette, à condition de revêtir un pyjama en fibres polaires et de porter des chaussettes de même nature, montant haut et emprisonnant le bas du pyjama.
Sous le pyjama, un sous-vêtement en fibres spéciales peut également être porté si la chambre est très peu chauffée.

Je m'habille

Le cauchemar de la fermeture éclair : pour y remédier le pantalon ou la jupe comporteront un anneau facilitant la préhension ou une petite tresse de cordonnet un peu épais ou simplement une boucle faite avec un lacet de chaussure.
Jupe ou pantalon peuvent être montés avec un élastique à la taille facilitant notablement l’habillage.
Pour enfiler jupe ou pantalon, adossez vous à un mur !

La jupe sera suffisamment longue pour couvrir les genoux afin qu’aucune gène n’apparaisse si un déplacement intempestif et difficile à corriger amenait à dégager les parties hautes des cuisses. Elle peut être portefeuille, elle sera le plus souvent légèrement évasée. Une ceinture fantaisie et assortie peut apporter ce petit plus à l’élégance impérativement à maintenir.

Le pantalon sera un peu ample, ainsi sera t-il plus facile à enfiler et plus confortable. Le survêtement est assez prisé pour le confort qu’il offre : son usage doit être exceptionnel car votre vie a le même profil qu’avant.

Les vestes de laine sont à préférer aux pulls plus difficiles à enfiler.Elles seront amples et leur fermeture peut se faire par attaches velcro, qui peuvent remplacer les boutons ou se placer par petits quartiers au-dessus de chaque bouton.

Vestes, pull, chemises, pantalons seront enfilés en commençant toujours par le membre atteint.
Les mains lors des sorties seront protégées du froid. Les moufles sont plus faciles à mettre que des gants.

Les chaussures

Les chaussures doivent être larges car les pieds peuvent se déformer et sont souvent froids du fait d’une mauvaise circulation.
Il existe des chaussures un peu montantes, fourrées, avec des attaches velcro dégageant largement l’ouverture et facilitant considérablement leur fermeture sans traumatiser.
Ne pas choisir des chaussures trop étroites risquant de comprimer les pieds, qu’il faudra équiper le moment venu de chaussettes confortables ou d’orthèses.
Afin de mettre facilement ses chaussures, on peut utiliser un chausse-pieds à long manche, ou si cela est possible poser le pied sur un tabouret, toujours en assurant son équilibre.