L’hospitalisation à domicile (HAD)

L’hospitalisation à domicile (HAD) est diligentée sur prescription de votre neurologue ou médecin traitant, après hospitalisation ou consultation externe. La prise en charge administrative est demandée par l’HAD à la caisse d’assurance maladie.
Le lieu d’intervention du service HAD et son secteur d’activité sont définis.
Ces services sont inégalement répartis sur le territoire national.
Leur financement s’effectue grâce aux budgets de l’hôpital.

Les services médicaux de l’HAD évalueront au domicile vos besoins -infirmier, kinésithérapeute, orthophoniste, services mobiles de soins palliatifs…
Le rôle de l’infirmier est capital puisque c’est lui qui fait le lien entre le neurologue, le médecin traitant, le malade.
Ce dispositif assure dans le cadre d’une maladie évolutive, la SLA, une prise en charge sans limitation de durée.
L’HAD se chargera de la mise en place de l’organisation adaptée à vos besoins.
Ne nous trompons pas : l’hospitalisation à domicile (HAD) est un prolongement de l’hôpital, c’est une structure alternative à l’hospitalisation, dans le but d’en limiter la durée. De ce fait elle assure au domicile les soins médicaux et paramédicaux.
Le médecin hospitalier ou libéral saisit le médecin coordonnateur de l’HAD. Le service HAD offre au malade les prestations suivantes :
  • Un contact 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
  • Un passage infirmier aussi souvent que nécessaire, y compris la nuit si besoin est.
  • Des soins de kiné.
  • Des prestations d’orthophonie.
  • Un service social.
  • Une aide à domicile.
  • La fourniture du matériel de soins y compris des matériels de location.
  • Le transport du malade en VSL ou ambulance.
Toutes ces prestations sont directement adaptées à l’état du malade.

On peut avoir recours aux Services de Soins Infirmiers À Domicile, les SSIAD.
Ces services interviennent sur prescription médicale pour que la Sécurité Sociale prenne en charge les interventions prévues.
Connaitre les établissements près de chez vous....