Excito-toxicité

Vous avez entendu parler de l’excito-toxicité provoquée par le glutamate. Le glutamate est un neurotransmetteur excitateur libéré par un MN pour en activer le suivant.
Sa sécrétion se passe au niveau de la jonction de deux MN, autrement dit la synapse.
Lorsque la fonction d’activation a été réalisée, le surplus de glutamate, devenu inutile, est récupéré par précisément les astrocytes.
Si ces cellules n’effectuent pas ce travail, le glutamate en excès abîme le MN en fracturant sa membrane, permettant entre autres, l’entrée massive du calcium.
Le MN ne possède pas de vrais systèmes de régulation du calcium.
Le glutamate n’est pas nocif par lui-même mais par les conséquences qu’il entraîne.
Le Rilutek est un inhibiteur du glutamate.
Son action démontre la part importante des astrocytes dans le processus de la maladie SLA.
En effet, d’autres inhibiteurs du glutamate existent et ont été testés, sans offrir les mêmes performances, ce qui laisse supposer que le Rilutek a peut être une action complémentaire.

Pour prendre une image et tenter de mieux comprendre :
Imaginez que vous ayez avec vote clé/glutamate ouvert votre porte : les colis attendus que le livreur apporte, peuvent entrer.
A un moment il faut pouvoir refermer la porte afin que ne s’engouffrent pas tous les colis de la voiture du livreur.
Problème : la clé ne peut plus sortir de la serrure et la porte est maintenue ouverte. Les colis inutiles, les colis/calcium entre autres, s’empilent et la maison est tellement encombrée que toute circulation est bloquée.
De plus cette clé/glutamate devait être récupérée et gardée par vous/astrocyte afin d’être disponible le moment venu pour ouvrir les autres portes de la maison.
Astrocyte ne peut il sortir la clé de la serrure ou ne veut il plus garder la clé ?
Or cela va entraver une de ses activités principales car la clé/glutamate lui permettait aussi d’aller ouvrir le garde-manger /glucose !
Le processus de stress oxydatif très toxique et d’apoptose induite, conduisant à la dégénérescence, vont être enclenchés.
Rassurez vous !Le glutamate est un dérivé physiologique. Il a un goût salé. Il est utilisé comme condiment dans la restauration asiatique.
Sa consommation par l’alimentation n’est pas en lien avec la SLA.